dimanche 26 janvier 2020

Joseph Coteau, peintre emailleur

Joseph Coteau, né vers 1740, peintre émailleur d’origine suisse, a travaillé pour la manufacture de Sèvres ou il introduit le décor d'émaux sur porcelaine vers 1780.
Cette technique rare et raffinée consiste à appliquer sur la surface de la porcelaine des petites pastilles de feuille d'or ciselé, sur lesquelles on fixe des touches d'émail composé majoritairement de verre coloré. Ce procédé dit « en émaux et perles », connut un grand succès pendant les années 1782-1785.

Le Louvre conserve une paire de vase portant ce type décor qui lui est attribué :

M. de Noisy - Rechercher - Page 9 83-001255
Paire de vases Falconet cannelés à guirlandes
décor attribué à Joseph Coteau (1740-1801), émailleur
Paris, musée du Louvre

Il fut surtout le collaborateur des plus grands horlogers tels que Robert Robin et Ferdinand Berthoud auquel il fournit cadrans et plaques émaillées dans le style néo-classique et arabesque dont une au moins fut livrée à la cour de France.

M. de Noisy - Rechercher - Page 9 13-502400
Pendule en forme de lyre en porcelaine de Sèvre bleu de four
Cadran orné des douze signes du zodiaque
Joseph Coteau (1740-1801), émailleur
Courieult (18e siècle-19e siècle), horloger
Livrée à Louis XVI pour le salon des jeux à Versailles

A l’époque de la révolution, Coteau fournira des émaux pour une série de riches pendules dites « squelette » dont un bel exemplaire est conservé au musée des Arts Décoratifs à Paris, mettant en valeur des mécanismes horloger complexes.

Le musée de Versailles possède un pendule portant des médaillons allégoriques attribué à cet artisan :

M. de Noisy - Rechercher - Page 9 84-000453
Pendule portique décoré d'émaux peints par Joseph Coteau, représentant les saisons

Il serait mort le 21 janvier 1801.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire