samedi 1 février 2020

La tenture des « Ports de mer » par la Manufacture de Beauvais

La tenture des « Ports de mer », comprenait six pièces, d'après les cartons de Adrien Campion (peintre de l’Académie de Saint Luc en 1676) et de Jacques ou  Joseph Van Kerchove (Bruges 1667- Bruges 1724).

A la croisée des verdures à paysages et de la première tenture des Indes des Gobelins, ces sujets marins et exotiques furent appréciés.
Si les ports représentés sont imaginaires, les animaux puisent en revanche leur inspiration dans les oiseaux exotiques de la Ménagerie de Versailles d'après Peter Boel.

Elle fut d'abord tissée à la manufacture royale de Beauvais sous la direction de Philippe Behagle (1641-1705) vers 1695-1696 puis remise sur les métiers par le directeur Noël-Antoine Merou entre 1722 et 1733.
La manufacture royal d'Aubusson semble avoir repris le modèle sur ses métiers au 18e siècle.

Louis XIV posséda une tenture de la première série en 6 pièces avec une bordure fond brun remplie de diverses fleurs au naturel, livré au garde-meuble le 1er juin 1696, destinée aux appartements d’attique du château de Marly.
Elle sera inventoriée une dernière fois dans les réserves de tapisserie de Versailles en 1789


Quelques tentures des « Ports de mer » sont connues dont :
- la série pour le comte et la comtesse Piper livrée en 1695, conservée au Château de Björnstorp en Suède.
- une autre aux armes du chevalier d'Allonne en quatre pièces au château de Merlemont.
Elles auraient été offertes en récompense par Louis XIV au chevalier d'Allonne, capitaine de vaisseau (1668- 1707).
- une série similaire (produite à Aubusson ?) au château de Thoissy La Berchere.

Bibliographie :
- Les relations entre la France et la Suède à travers les âges …- Denise Bernard, Beauchesne Editeur, 1993.
- Histoire de la Tapisserie - Fabienne Joubert, Amaury Lefebure et Pascal-François Bertrand, éditions Flammarion, 1995
- Ames de laine et de soie - Jacqueline Boccara - éditions d'Art Monelle Hayot, 1988
- Les belles heures de la tapisserie - Dario Boccara , Les clefs du temps, Zoug, 1971.
- La collection des tapisseries de Louis XIV - Jean Vittet, Arnauld Bréjon de Lavergnée , Faton, Dijon, 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire